À la recherche de Vivian Maier (Article d’Alain KORKOS).

Vu le 06/07/2014 sur Arrêt sur Images :

chronique le 05/07/2014 parAlain Korkos

« VIVIAN MAIER ET L’INSTANT DÉCISIF

« Ce 2 juillet est parue sur les écrans une bobine intitulée À la recherche de Vivian Maier qui raconte comment, grâce à l’achat par un inconnu d’une malle remplie de négatifs, une obscure garde d’enfants est devenue la plus célèbre des photographes de rue.

nouveau media
« L’histoire (dont nous avions rendu compte ici en 2011 et  en 2013) est désormais connue : en 2007, un jeune agent immobilier du nom de John Maloof, qui ambitionnait d’écrire des tas de livres sur l’histoire de Chicago, acheta dans une salle des ventes et pour la somme de 400 dollars plusieurs centaines de pellicules photographiques développées ou non, mises aux enchères parce que saisies dans un entrepôt dont la location n’était plus acquittée. Quand il fit l’emplette de ce lot de photos, John Maloof ne savait pas exactement ce qu’il achetait. Il s’agissait de 100 000 négatifs, de centaines de tirages papier et d’une quantité astronomique de rouleaux non développés dont certains en couleurs, représentant 20 à 30 000 clichés.

nouveau media

1953, New York, Vivian Maier

nouveau media

non daté

nouveau media

21 décembre 1961, Chicago, Vivian Maier

nouveau media

1954, New York, Vivian Maier

nouveau media

Mai 1953, New York, Vivian Maier

nouveau media

Mars 1954, New York, Vivian Maier

« Il développa quelques pellicules, fit quelques tirages, et s’aperçut qu’il avait dans les mains une vie de chefs-d’oeuvres photographiques dus à une inconnue nommée Vivian Maier. John Maloof partit alors à la recherche de ce mystérieux personnage. Il découvrit qu’elle était née à New York dans le Bronx et exerça la profession de bonne d’enfants à Chicago où elle passa l’essentiel de sa vie.

« Cet heureux inventeur fit d’abord connaître l’oeuvre de Vivian Maier par l’intermédiaire d’un blog, d’un compte flickr et d’un site ouèbe (qu’il faut absolument visiter de fond en comble). »

Lire la suite sur le Site d’Arrêt sur Images.

© Arrêt sur Images, Avec l’aimable autorisation de l’auteur, Alain KORKOS.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.