Notre week-end au Château de la Treyne.

Lorsque nous avons, Marion et moi, décidé de fêter nos cinquante ans de mariage en juillet 2015, notre fille Sophie a pris l’initiative de contacter les membres de notre famille et nos amis proches pour leur proposer de participer au cadeau qu’elle envisageait de nous offrir pour cette occasion.

6507-Boskoop-020-Mariageextrait

Boskoop, le 14 juillet 1965

Vous avez tous généreusement accepté cette idée, aussi nous tenons à vous en remercier le plus chaleureusement possible de ce cadeau exceptionnel que vous nous avez offert à Périgueux lors du dîner qui nous a rassemblés le  13 juillet dernier.

Pour matérialiser ces remerciements, nous vous proposons un petit “reportage” réalisé au Château de La Treyne dans le Lot, où nous venons de passer un week-end de rêve. L’emplacement de ce château sur les rives de la Dordogne, qu’il surplombe de ses terrasses, rendait le lieu encore plus symbolique pour moi, puisque cette belle rivière a bercé mes années d’enfance à Bergerac en Dordogne…

Voici donc le récit de ces instants inoubliables, agrémenté de quelques photographies faites sur les lieux. Vous aurez aussi le détail des menus dégustés dans ce restaurant, étoilé au guide Michelin, juste afin de vous donner l’envie d’y aller à votre tour!

Arrivés vers 18 heures 30, après avoir visité dans l’après midi à Brive-la -Gaillarde le très intéressant Musée Labenche d’Art et d’Histoire, nous avons reçu un accueil chaleureux du personnel de l’Hôtel.

IMG_0053La chambre qui nous était réservée portait le nom de Turenne :

“C’est sur le célèbre pont d’Avignon que le 27 janvier 1356, Guillaume de Roffilhac rend hommage, « tête nue, à genoux et mains jointes », à Guillaume de Beaufort, vicomte de Turenne, pour le « château bâti au lieu de la Treyne, sur les bords de la Dordogne ». La Treyne dépendra de la vicomté de Turenne jusqu’en 1540.”

Cette chambre très agréable avec vue sur la Dordogne, joliment meublée, donnait un aperçu de la belle décoration du château. A peine installés, nous avons profité des derniers rayons du soleil pour faire une visite des jardins. De beaux massifs “à la française” agrémentent un parc où de magnifiques arbres (cèdres, chênes…) ombragent des allées, où la pente douce du terrain facilitent la flânerie. Ces quelques photos vous en donnent un aperçu.

 

DSC_0597-960x500_c

Le petit salon.

Aussitôt cette promenade terminée, et après nous être habillés pour le dîner, nous avons rejoint un petit salon où nous avons dégusté un apériitif devant une superbe cheminée. Les bûches qui s’y consumaient nous aidèrent à retrouver un peu de chaleur après la fraicheur des jardins.

Nous gagnâmes ensuite la salle à manger où le maître d’hôtel nous proposa une table avec vue sur la rivière.

DSC_0224-960x500_c

La salle à manger.

Nous avions espéré que le temps nous permettrait de dîner sur la terrasse qui surplombe la rivière, mais hélas, la soirée déjà fraiche ne le permettait pas…

 

Le dîner fut absolument réussi, les plats délicieux et le service remarquable de discrétion et d’efficacité! Voici pour vous faire saliver, la liste des plats qui nous furent servis :

  • APÉRITIF avec petit feuilleté de veau, velouté en émulsion au foie gras, huitre chaude au Muscat de Rivesaltes.
  • Langoustines poêlées sous une fine feuille de pâte fraîche, mousseline de petits pois, minestrone aux neuf légumes.
  • Foie gras de canard mi-cuit au naturel, brisures de dragées, pâte de fruits pétillante aux fraises et épices, acidulée de rhubarbe.
  • Salade de Homard bleu aux crudités croquantes, vinaigrette aux agrumes.
  • Filet de Saint-Pierre cuit doucement, tarte fine aux tomates, émulsion d’une paella.
  • Noisette d’agneau du Quercy rôtie à l’origan, pommes soufflées et purée de pommes de terre comme un gratin dauphinois.
  • Plateau de fromages (que nous avons décliné…).
  • Blanc-manger coco et fraise au muscat de Rivesaltes, sorbet citron-noix de coco, réduction de Muscavodo.

Le tout accompagné de Château Puy Servain Terrement, (Montravel Blanc 2013, assemblage de sauvignon et muscadelle) et château du Cèdre 2011 (Grand vin noir de Cahors, assemblage de 90% Malbec, 5% Merlot, 5% Tannat).

Salon-Vert-DSC_03831-960x600_c

Le salon vert

 

 

Une excellente nuit de repos nous prépara au petit déjeuner servi dans le “salon vert”, et comme nous devions déjeuner sur place, nous mîmes à profit la fin de matinée pour une petite excursion dans les environs.

 

 

Les jolis villages ne manquent pas, en effet, dans cette partie du Lot qui jouxte la Dordogne et la Corrèze.

2015-09-14 at 17.40C’est donc un petit circuit qui retint notre assentiment, pour traverser successivement les villages de Lacave, Meyronne, Montvalent,Gluges, Martel et retour par St Sozy. Ce circuit permet de profiter de jolis points de vue sur la vallée de la Dordogne, et de traverser des villages où l’habitat ancien garde un grand cachet.

Le retour à l’hôtel pour 13 heures nous permit de clore ce séjour sur un excellent déjeuner :

  • Risotto de grosses crevettes au jus de crustacés, brunoise de carottes et citron, vinaigrette balsamique au curry.
  • Confit d’agneau de 18 heures, petits légumes à l’étouffée.
  • Sablé fondant à la pistache, fruits rouges et marmelade de cassis, sorbet fraise-petit manseng.

Le tout accompagné d’un Sancerre rouge 2011 (100% pinot noir).
Mais comme tout à une fin, il fallait prendre la route du retour vers Périgueux, ce que nous fîmes en rejoignant rapidement l’est de la Dordogne par Souillac, puis la route de Sarlat.

Voilà qui clôturait agréablement ce séjour de rêve, bien trop court sans doute mais réellement inoubliable, que nous devons à la générosité de nos familles et amis.

DSCI0020smal

Merci à tous!!!!

De nouveau un grand grand MERCI à ceux qui nous ont offert ce « nouveau voyage de noces », point d’orgue à cinquante années de bonheur, et aussi à Sophie qui a su organiser ce cadeau avec amour et efficacité!

Rendez vous dans vingt-cing ans pour notre centenaire?  🎂 sourire

 

POST SCRIPTUM : à la demande de certains, j’ai mis en ligne le texte du petit compliment que je vous ai lu lors du dîner du 12 juillet 2015 à Périgueux. Si vous souhaitez le (re)lire, il est  >>>>>>ICI.