• Il y a soixante-dix ans tout juste…

de | 20 mai 2021

Une fois n’est pas coutume : permettez moi une petite référence personnelle.

La date du 20 mai est évocatrice de ma jeunesse, puisqu’il y a exactement 70 ans aujourd’hui, je faisais, le dimanche 20 mai 1951, ma « communion solennelle » comme on disait à l’époque, et je recevais le Sacrement de Confirmation.

Quelle époque, alors ! J’avais douze ans et demi, nous habitions Versailles depuis trois ans, et nous n’avions pas d’automobile familiale, on circulait dans Versailles en Tramway ou à vélo ! Le collège où je faisais mes études comprenait un grand parc où les familles se retrouvaient au sortir de la Chapelle où avait lieu la cérémonie.

Cette journée importante avait été préparée plusieurs mois à l’avance par l’apprentissage (par cœur, pas le choix de faire autrement !) du « Catéchisme à l’usage des diocèses de France, sous forme questions-réponses, publié par les cardinaux et archevêques français » qui comptait près de cent questions et leurs réponses. On ne badinait pas avec l’apprentissage à cette époque, mais c’était parfait pour entrainer sa mémoire (je vous rassure,  entretemps j’ai presque tout oublié) et j’avais obtenu 20/20 à l’examen final !

C’est donc avec fierté que je revêtis le fameux costume noir, assorti d’une Lavallière et d’un superbe brassard à la manche gauche.

Maman très fière de son fils ainé le couvait des yeux, et la solennité du jour a marqué mon enfance !

Le plus extraordinaire, c’est que dans deux  jours exactement, l’aînée de mes petites filles recevra le même Sacrement. Le contexte est très différent, elle est adulte et a fait ce choix par une démarche personnelle qui nous touche beaucoup. Nous l’accompagnerons à distance, contingentement oblige…

 

Bon maintenant assez parlé de moi, et observons ce qui se passe cette semaine !

Le déconfinement est à l’œuvre depuis hier, et déjà le monde se réjouit d’une liberté bientôt retrouvée.
Les excès qui vont avec ne manquent pas, mais qu’aurais-je fait si aujourd’hui j’avais vingt ans ?…
En matière d’excès, je lis un fait étonnant relaté dans la Presse du jour :

« Une théorie selon laquelle les personnes vaccinées excrètent des particules du vaccin contre le Covid-19 circule dans les sphères complotistes. Certains militants anti-masques prônent le port du masque près des personnes immunisées. Ils recommandent de porter le masque et prônent la distanciation sociale. Pas pour limiter la transmission du coronavirus mais bien pour se protéger des personnes vaccinées contre le Covid-19. Une nouvelle théorie a récemment émergé parmi les groupes d’anti-vaccins et suppose que les vaccins seraient « contagieux » » (Sud-Ouest du 20-05-2021)

Cette folie dépasse les bornes de l’entendement et la c… est sans limites, hélas ! Mais bon, cela ne regarde qu’eux mêmes, et je préfère en sourire.

Alors profitons de cette liberté qui s’offre à nous, et tout en restant raisonnables, laissons nous aller à la douceur du temps retrouvé…

Allez, à bientôt, et prenez bien soin de vous…

2 réflexions au sujet de « • Il y a soixante-dix ans tout juste… »

  1. Roseline

    Cette photo de toi en communiant me rappelle bien des souvenirs ! Les filles, elles, étaient habillées de blanc en robe longue, presque des robes de mariées pour certaines…
    Nous allons pouvoir respirer un peu aux terrasses des cafés, revoir enfin la famille, vivre en retrouvant les liens familiaux, amicaux et sociaux, dans la mesure du raisonnable bien sûr ! Cela va faire du bien…
    Quant aux vaccino-craintifs, soit à l’idée d’être vacciné, soit à l’idée d »‘attraper » le vaccin en côtoyant un vacciné (mais si c’était vrai, il n’y aurait plus besoin de se faire vacciner, tout le monde le serait non ?) ils ne prennent que des risques légers : de mourir ou d’avoir des séquelles ou de contaminer un proche qui pourra en mourir. Trois fois rien quoi… Il doit y avoir de l’eau de Javel dans certains aliments et c’est très mauvais pour le cerveau…
    Merci à toi pour tout le plaisir retiré à la lecture de tes œuvres 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.